Sara McMann parle des PED dans MMA, 'Je peux dire sans équivoque que les gens trichent'

Sara McMann

Sara McMann a sonné sur les combattants utilisant des substances illégales dans le MMA.

Sara McMann a joué un rôle crucial dans leUFCdivision des poids coq depuis 2013. C'est une combattante talentueuse et une ancienne lutteuse olympique. Elle s'est mérité un combat pour le titre en 2014 et a travaillé pour en gagner un autre à 41 ans.

McMann, ayant de l'expérience à la fois en MMA et en lutte, a un point de vue unique sur un sujet particulier dans le monde des sports de combat : l'utilisation de drogues améliorant les performances.



McMann a combattu certains des meilleurs que la division des poids coq de l'UFC a à offrir. Elle est arrivée dans la division à peu près au moment où l'USADA a été présentée comme partenaire de dépistage de drogue de l'UFC. Depuis que l'USADA est impliquée, de nombreux combattants ont été testés positifs et ont été suspendus, condamnés à une amende ou les deux. McMann, cependant, ne croit pas que tous les tricheurs sont pris.

Je peux vous dire, sans équivoque, il y a des gens qui trichent, et j'ai en fait combattu des adversaires, parfois ce sont des gens que j'ai battus, et parfois ce sont des gens que je n'ai pas et certains de leurs coéquipiers m'ont envoyé un message personnel, je gagnerai ' Je ne dis pas qui mais comme, Hé, je ne sais pas si cela aide ou non, mais ils font définitivement des PED et comme ça, ça me brise le cœur, a déclaré McMann dans une interview avec LA TÉLÉVISION HANNIBAL .

La consommation de drogue à l'UFC est un problème brûlant depuis de nombreuses années. Peut-être que deux des plus gros cas d'échec de l'USADA sontJon Joneset TJ Dillashaw.

Dillashaw a été testé positif pour une substance interdite et a été suspendu pendant deux ans.Dillashaw a admis qu'il avait effectivement pris cette substance et a accepté sa punition. Jones a été testé positif à plusieurs reprises et à ce jour maintient son innocence. Ce genre de comportement ne plaira jamais à McMann.

Moralement, je ne pense pas que ce soit bien. Moi non, dit-elle. Je ne veux pas connaître ou être ami avec ou soutenir quelqu'un qui triche. Ouais. Mais même plus que cela, des gens sont morts en MMA, vous savez, ou ont subi des lésions cérébrales ou ont changé leur vie et vous dites: 'Oui, nous avons signé une renonciation, mais nous avons en quelque sorte signé la renonciation en nous attendant à ce que quelqu'un soit sur un terrain de jeu égal'. .

Je veux dire, ils devraient commencer une ligue de tricheurs et ensuite ils peuvent aller se cogner le cerveau les uns les autres. Comme, pour moi, je devais mentalement en quelque sorte surmonter ça. Parce que j'avais beaucoup d'amertume.

J'avais beaucoup d'amertume et de colère envers les gens qui font ça et je me dis, vous savez, si ça arrive à un certain point, j'ai vraiment l'impression que beaucoup de mes adversaires trichent ou font des PED. Je vais juste prendre ma retraite.

McMann a remporté sa dernière sortie contre Karol Rosa en mars après une défaite face au nouveau championJulianna Pena. McMann cherche à avoir une autre chance à Peña mais le premier affrontera Aspen Ladd le 13 août.

Selon vous, à quel point l'utilisation du PED est-elle courante à l'UFC aujourd'hui ?