Jon Jones s'adresse à ses trolls misérables et haineux

pjimage T

PHOTO : MMA JANKIE

Jon Jonesest de retour à ses manières de tweeter, cette fois en visant ses légions de trolls.

Depuis son arrestation en septembre , le MMA GOAT, largement considéré, s'est éloigné de Twitter, un incendie de benne à ordures notoire de sentiments négatifs. Au lieu de cela, Jones s'est limité aux eaux relativement plus calmes d'Instagram, où il a documenté ses progrès vers les poids lourds, et parfois,riposté aux ennemis.

Mais vendredi, Jones s'est finalement livré à une séance d'après-midi sur Twitter, lançant une rafale de tweets destinés à tous ceux qui, depuis son arrestation, ont osé salir son beau nom.

Jon Jones

Jon Jones poursuit sa formation sur la route pour devenir un poids lourd. (PHOTO : INSTAGRAM)

Dans sa première salve,Bones a indirectement visé Israël Adesanya, notant ostensiblement que si le champion des poids moyens l'a depuis dépassé dans leUFCclassement livre pour livre, il ne peut toujours pas défendre un retrait. Jon Jones, qui est maintenant classé n ° 4 dans le classement, a ensuite demandé que son nom soit retiré de la liste, le qualifiant de stupide.

Peu de temps après, Jones a tourné son attention vers ces autres ennemis parmi la liste de l'UFC, les appelant pour leur manque de force testiculaire, ce qui implique qu'ils garderaient la bouche fermée s'ils étaient potentiellement en ligne pour le combattre.

Je trouve plutôt intéressant que je ne vois aucun de ces poids lourds parler de merde. Aucun commentaire sur mes soucis. Ce sont les gars qui ne me combattraient pas ou à qui j'ai déjà botté le cul qui semblent être les plus bruyants. C'est drôle comme ça marche, a tweeté Jones.

Le joueur de 34 ans, qui ne s'est pas battu depuis mars de l'année dernière, s'est ensuite adressé à ses ennemis en général, qui, comme les piranhas, sont dans une frénésie alimentaire alimentée par la rancune depuis les récentes indiscrétions de Jones. Bones a admis que bien que son comportement récent n'ait certainement pas été saint, il s'oppose à ceux qui se sont empilés sur sa misère simplement pour le faire.

J'adore mes fans, je sais qu'ils sont déçus de moi en ce moment mais croient toujours en moi. Je vois ceux qui sont indifférents, et puis il y a ces trolls qui sont généralement des gens misérables, haineux, tristes et foutus qui veulent juste que quelqu'un d'autre se sente comme eux.

Enfin, Jones a affirmé que ceux qui le traînaient étaient en fait certains de ses plus grands fans.

La plupart des trolls sont toujours fans, qu'ils s'en rendent compte ou non. Je jure que les haineux ne [sic] le plus à votre sujet. Ils se souviennent de tout. Ils ignorent le bien que vous faites. Ils voient tout.

Qu'est-ce que tu penses? Le tribunal de l'opinion publique traite-t-il injustement Jon Jones ?