Hall: Je ne voulais pas le combat de Strickland, mais l'UFC n'aime pas entendre non

UFC Vegas 33 : Hall contre Strickland, Uriah Hall

UFC Vegas 33 : Hall contre Strickland, Uriah Hall (Crédit image : Chris Unger/Zuffa LLC)

UFCLe vétéran des poids moyens Uriah Hall a révélé qu'il ne voulait pas accepter un combat contreSean Stricklandl'été dernier, mais l'a fait parce que la promotion n'aime pas entendre le mot 'non'.

Cela fait près de neuf mois que Hall est entré pour la dernière fois dans l'Octogone. Il l'a fait en juillet dernier à l'UFC Vegas 33 pour faire la une contre son compatriote Strickland. Tarzan a mené une séquence de quatre victoires consécutives et a rapidement gravi les échelons de 185 livres pour son premier événement principal. Prime Time venait également de remporter quatre triomphes consécutifs, dont une victoire contre Anderson Silva.



Lorsqu'ils partageaient la cage, il s'agissait en grande partie d'un trafic à sens unique. Strickland a utilisé son jab pour reconstituer Hall et laisser le joueur de 37 ans battu et meurtri. Bien qu'il soit sur le point d'être terminé, l'Américain d'origine jamaïcaine a atteint le cor final , mais a perdu le combat par décision unanime (50–44, 50–45, 49–46) .

Maintenant, Hall a révélé qu'il ne voulait pas vraiment être à l'intérieur de l'Octogone avec Strickland cette nuit-là.

Hall: Je n'avais pas le bon état d'esprit pour combattre Strickland

Durant une récente interview avec Calf Kick Sports , Hall, l'actuel poids moyen classé n ° 9, a parlé de la nature de l'ancien entremetteur de l'UFC Joe Silva. Alors queMenaces apparentes et nature autoritaire de Silvane sont plus présents, Hall dit que cela n'a pas changé la frustration et l'attitude de la promotion envers les rejets de combat.

Soulignant sa dernière apparition, Hall a déclaré qu'il n'était pas dans le bon état d'esprit pour combattre Strickland, un adversaire qui, selon lui, n'avait pas de sens à l'époque. Néanmoins, Prime Time a estimé qu'il devait prendre le combat parce que l'UFC n'aime pas quand vous dites non.

Quand j'ai perdu contre Sean Strickland, tout d'abord, je ne voulais pas faire ce combat. Très bien, UFC me le jette dans la gorge, je vais le prendre. Parce que, vous savez, ils n'aiment pas quand vous dites non, a déclaré Hall. Je l'ai pris… Mais en prenant ce combat, j'étais comme - je n'avais tout simplement pas le bon état d'esprit pour y entrer. C'est comme, 'Je ne veux pas ça? Le gars est derrière moi, ça n'a pas de sens. Je ne veux pas prendre ça.

Vous ne pouvez pas discuter à moins d'avoir un certain effet de levier, comme un Conor (McGregor) ou un Dustin (Poirier). Un Conor qui a perdu. Il perd un tas de combats et il se bat pour la ceinture. Comme quoi?! Mais, c'est compréhensible; il a le pouvoir de le faire. C'est nul mec. C'est vraiment nul, a conclu Hall.

Les développements récents dans la division des poids légers semblent soutenir la conviction de Hall. Après sa victoire sur Bobby Green en février , il semblaitIslam Makhatchevavait assuré sa place derrièreJustin Gaethjedans la file d'attente pour un coup de titre. Le Daguestan et son mentor Khabib Nurmagomedov y croyaient certainement .

Cependant, après avoir apparemment refusé un combat contre Rafael dos Anjos à l'UFC 272 avec un préavis de moins d'une semaine, la promotion a semblé avoir changé d'avis. Président de l'UFCDana Blanca annoncé qu'après avoir refusé le Brésilien, Makhachev verra à la place son combat initial de février avec Beneil Dariush réarrangé ensuite .

Que pensez-vous des commentaires d'Uriah Hall sur la façon dont l'UFC réagit aux combats refusés?